Commençons sur une note positive et réjouissante : une femme qui n'est pas ton épouse ou ta copine :

 

14

    Puis retour à la dure réalité :

    Ne sois donc pas toujours égocentrique !

    Ne ramène donc pas toujours tout à toi !

    Si elle te fait la gueule, la soupe à la grimace, le cul tourné, cesse de penser que tu y es nécessairement pour quelque chose, égocentrique que tu es !

    Certes c'est toi et toi seul qui en prend plein la gueule, qui a droit à ses regards furibonds, à ses reproches tous azimuts et permanents : ça c'est en raison de ton statut privilégié ; c'est en effet d'abord à ça que ça sert un mari ou un copain : c'est un exutoire, un défouloir... ce qui lui permet, à elle, d'être tout sourire avec les autres.

    Donc tu as l'exclusivité de son côté sombre. Mais de là à penser que la cause de ses ennuis à elle, de ses déceptions, de ses irritations, etc. c'est toi, voilà qui confine à l'égocentrisme le plus total ! Non, tu n'y es pas du tout : tu n'es pas grand chose, juste son souffre douleur, un bouc émissaire commode parce que toujours sous la main et qui accuse les coups sans les rendre.

     Ses soucis et contrariétés à elle viennent d'ailleurs : son ami de coeur qui semble l'oublier, ses difficultés de relations avec certains membres de sa famille, ses dents ou son otite, son 4x4 qui toussote ou sa tronçonneuse qui ne veut plus démarrer, l'accumulation de ses mails non lus, les comptes à faire, une mauvaise nuit, des ennuis digestifs, etc.

    Tu vois bien, orgueilleux que tu es, que tu n'es pour rien dans tout cela ! 

     Alors reste à ta place d'exutoire, continue à avoir le monopole de sa mauvaise humeur, accepte que les personnes qui croient la connaître la trouvent charmante et la plaignent donc puisque si votre couple a des problèmes cela ne peut donc venir que de toi.

Zhiwei Tu www,tuttartpitturasculturapoesiamusica,com (46)