Brise-burnes

dimanche 2 septembre 2018

mentir ou pâtir

      Que les hommes qui, de leur plein gré ou à leur corps défendant, ont plusieurs femmes dans leur vie soient amenés à mentir aux unes et aux autres compte tenu de l'irrépressible jalousie des femmes, obsédées par leur exigence d'exclusivité (à leur profit), voilà qui est inévitable.       En revanche il est des cas où les mensonges pourraient paraître non nécessaires : c'est ce qui se passe lorsque des femmes, quoique seules en piste, obligent de fait leurs hommes à leur mentir, et cela parce... [Lire la suite]
Posté par Barniere à 16:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 17 août 2018

égocentrisme

    Commençons sur une note positive et réjouissante : une femme qui n'est pas ton épouse ou ta copine :     Puis retour à la dure réalité :     Ne sois donc pas toujours égocentrique !     Ne ramène donc pas toujours tout à toi !     Si elle te fait la gueule, la soupe à la grimace, le cul tourné, cesse de penser que tu y es nécessairement pour quelque chose, égocentrique que tu es !     Certes c'est toi et toi seul qui en prend plein la gueule, qui a droit à ses... [Lire la suite]
Posté par Barniere à 23:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 11 août 2018

Cesser d'être gentil ?

       Je connais des gens gentils : des hommes et des femmes, qui sont fondamentalement gentils, attentifs aux désirs/besoins des autres et désireux de leur faire plaisir quitte à s'oublier eux (elles)-mêmes. Et qui veillent, dans leurs propos, à ne pas blesser autrui, même si cet autrui mériterait bien parfois d'être recadré.         C'est une sorte de beauté du coeur, comme il y a une beauté du corps.         Le problème est que, souvent, face à ces personnes... [Lire la suite]
Posté par Barniere à 19:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 11 août 2018

Mauvaise foi ou incohérence sénile ?

Parmi les petites choses qui peuvent empoisonner le quotidien d'un couple, il y a les difficultés de la communication.  Rien à voir avec les femmes dont on rêve, muettes et terriblement sexy !   Quelques exemples très concrets de ces difficultés de communication : * vous expliquez quelque chose à votre épouse/compagne, et cela à un rythme normal (c'est-à-dire pas si lentement que cela puisse l'agacer à juste titre).  Mais elle ne cesse de ponctuer votre explication avec des "Et...???", qui sont de... [Lire la suite]
Posté par Barniere à 18:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 4 juillet 2018

"Amour", un mot obligatoire

     En Occident au moins, et depuis quelques siècles, les hommes qui veulent avoir quelque succès auprès des femmes sont quasi-obligés de leur parler d'amour. C'est le mot magique. Sans des "Je t'aime !" elles n'embrayent pas.     Alors les hommes sont bien obligés de masquer derrière ce mot la réalité de leur attirance, à savoir leur besoin sexuel, fondé sur cet instinct de reproduction qui leur vient du fond des âges et qui leur fait désirer, quand ils les imaginent ou quand ils les voient, presque toutes... [Lire la suite]
Posté par Barniere à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 11 mai 2018

"La femme est naturelle, c'est-à-dire abominable" (Baudelaire, 1887)

"La femme est naturelle, c'est-à-dire abominable" a écrit Charles Baudelaire dans "Mon coeur mis à nu".      Découverte quand j'étais en classe de première, cette citation m'avait choqué et révolté, moi qui étais à la recherche de l'âme soeur, comme on disait, et dans l'idéalisation des jeunes femmes.      Sorti de son contexte, ce qualificatif de "naturel" est difficile à comprendre, comme l'est aussi le fait que Baudelaire trouve cela "abominable".      Le contexte textuel de... [Lire la suite]
Posté par Barniere à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 11 mai 2018

Rendre service lui pèse tant

Si on lui demande un service, elle va le faire payer, ce service qu'on regrettera vite de lui avoir demandé (tout en se promettant de ne plus la solliciter) : 1) sitôt après qu'on ait formulé notre demande (deux exemples : mettre une lettre à la poste, accompagner un enfant à une activité en ville) elle va commencer à se venger de la personne qui lui a demandé quelque chose :    - sans même attendre qu'on ait exposé l'objet de la demande, elle va d'emblée montrer que le fait qu'on lui demande un service la... [Lire la suite]
Posté par Barniere à 15:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 11 mai 2018

Leur besoin d'être recadrées

    Je ne cache pas que ça m'a fait un choc d'entendre récemment plusieurs femmes, pourtant bien de leur époque, s'accorder sur l'idée que leur nature les poussant à l'exagération sans limite, elles avaient besoin, de temps en temps, d'être "recadrées avec fermeté" parce que, sinon, elles avaient tendance à "péter un câble" et à "partir en vrille".     Recadrées par qui et comment ? Pas par leurs meilleures amies mais par un mec, un vrai, leur mec si elles en ont un et qu'il sait y faire. Il lui faudra... [Lire la suite]
Posté par Barniere à 14:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 11 mai 2018

De l'amour à l'estime puis à la perte même de celle-ci

Au départ de l'histoire, on tombe amoureux. Du moins est-ce ainsi qu'on se représente et qu'on décrit les événements, tellement on est, de nos jours, sous l'influence obligatoire de la façon romantique dont les femmes veulent nous faire voir les choses. En réalité on ne peut exclure que, derrière ce voile romantique ne se cache, de notre côté (celui des mâles), qu'une furieuse et irrépressible envie de baiser, un besoin basique que deux millénaires de "civilisation" n'ont pas aboli mais ont simplement fait changer de nom ; car on ne... [Lire la suite]
Posté par Barniere à 13:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 11 mai 2018

Coups de griffes

Sur les deux tableaux ci-dessous (Courbet, Degas), voyez-vous qu'elles aient des griffes, ces femmes ? De griffes visibles, point ! Mais ce n'est pas qu'elles n'en ont pas : tout simplement, leurs griffes sont, comme les griffes des chat·te·s, rétractiles ! [ne voyez surtout pas, dans l'écriture "chat·te·s" une allégeance aux délirants promoteurs de l'écriture inclusive ! Cet exemple est juste là pour souligner que, si on se limitait aux cas exceptionnels où, comme ici, la lecture n'est pas trop gênée, ce serait presque... [Lire la suite]
Posté par Barniere à 13:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,